Massacres au Mali: “les Dogons et les Peuls ne sont pas ennemis”.

Massacre, Dogon, Peulh, Mopti, Mali,

A la Une de la presse, ce matin, le massacre des habitants du village dogon de Sobane-Kou, dans le centre du Mali – une attaque qui a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi.

D’après RFI, cette attaque, qui n’a toujours pas été revendiquée, a fait au moins 95 morts et plusieurs blessés. Nos confrères évoquent une situation sécuritaire régionale dégradée et rapportent que les élus locaux «restent prudents», pour le moment, sur la désignation des auteurs de l’attaque, l’un d’entre eux assurant notamment que si les «problèmes de terres, d’accès à l’eau et aux pâturages entre populations dogons et peuls sont connus, ces deux communautés ne sont pas ennemies».

Le quotidien burkinabe L’Observateur Paalga note que «ce n’est pas la première fois que le Mali, et particulièrement le centre, est le théâtre de telles atrocités» – la région de Mopti étant devenue «une scène où, depuis des années, Dogons, Peuls, Bambaras s’entretuent», «avec comme lame de fond l’hydre terroriste qui enserre le Mali et d’autres pays de la bande sahélo-saharienne», tels que le Niger et le Burkina Faso. Le Djély s’alarme de ces «tueries sur fond d’instrumentalisation communautaire».

Le site guinéen insiste, lui, sur «la responsabilité de l’Etat malien» – dont «la déliquescence et la démission» rendraient possible «l’instrumentalisation» des identités par «des groupes terroristes». Le Djély met aussi en cause les forces de la mission de l’ONU, la Minusma, dont la mission au Mali ressemblerait «davantage à du tourisme qu’à un effort de restauration de la paix». «Avec tous les efforts consentis au nom du retour de la paix au Mali, il est inconcevable que le bilan soit aussi dramatique», accuse le site, qui estime qu’«il est temps que l’ONU réévalue sa présence dans le pays. Parce que (personne ne veut) d’un autre Rwanda».

Sourcefrance24

Lire aussi

Chronique du Mali : coopération France-Mali et le dialogue inter-maliens et les djihadistes...

La visite au Mali, du ministre français des Affaires étrangères, Jean Ives Le Drian, qui consacre la première d’un...

Mali : début du procès des attentats de 2015 à Bamako...

Hier 27 octobre 2020, a marqué le début du procès des attentats de 2015 à Bamako. 27 personnes en tout avaient perdu...

Les protestations et boycotts contre la France se multiplient dans le monde musulman...

Critiques, boycotts et manifestations contre la France se poursuivent dans plusieurs pays musulmans. Dix jours après l&...

Mali : dialogues avec les extrémistes, la CMA se dit disposée à jouer sa partition devant le chef...

L’annonce a été faite au cours de l’audience accordée par le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian...