Massacres au Mali: “les Dogons et les Peuls ne sont pas ennemis”.

Massacre, Dogon, Peulh, Mopti, Mali,

A la Une de la presse, ce matin, le massacre des habitants du village dogon de Sobane-Kou, dans le centre du Mali – une attaque qui a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi.

D’après RFI, cette attaque, qui n’a toujours pas été revendiquée, a fait au moins 95 morts et plusieurs blessés. Nos confrères évoquent une situation sécuritaire régionale dégradée et rapportent que les élus locaux «restent prudents», pour le moment, sur la désignation des auteurs de l’attaque, l’un d’entre eux assurant notamment que si les «problèmes de terres, d’accès à l’eau et aux pâturages entre populations dogons et peuls sont connus, ces deux communautés ne sont pas ennemies».

Le quotidien burkinabe L’Observateur Paalga note que «ce n’est pas la première fois que le Mali, et particulièrement le centre, est le théâtre de telles atrocités» – la région de Mopti étant devenue «une scène où, depuis des années, Dogons, Peuls, Bambaras s’entretuent», «avec comme lame de fond l’hydre terroriste qui enserre le Mali et d’autres pays de la bande sahélo-saharienne», tels que le Niger et le Burkina Faso. Le Djély s’alarme de ces «tueries sur fond d’instrumentalisation communautaire».

Le site guinéen insiste, lui, sur «la responsabilité de l’Etat malien» – dont «la déliquescence et la démission» rendraient possible «l’instrumentalisation» des identités par «des groupes terroristes». Le Djély met aussi en cause les forces de la mission de l’ONU, la Minusma, dont la mission au Mali ressemblerait «davantage à du tourisme qu’à un effort de restauration de la paix». «Avec tous les efforts consentis au nom du retour de la paix au Mali, il est inconcevable que le bilan soit aussi dramatique», accuse le site, qui estime qu’«il est temps que l’ONU réévalue sa présence dans le pays. Parce que (personne ne veut) d’un autre Rwanda».

Sourcefrance24

Lire aussi

Mali : Incendie à l’Hippodrome : Des femmes en sapeurs-pompiers...

Samedi, à l’Hippodrome vers la « Rue Princesse », un feu a ravagé tout un appartement avant d’être ma...

Mali: scandale de détournement dans la livraison de matériels militaires...

L’affaire dite “des aéronefs cloués au sol” refait surface après les lourdes pertes enregistrées par l’armé...

Mali: «Repli ne veut pas dire abandon», affirme Ibrahim Maïga, chercheur à l’ISS...

L’armée malienne se retire de ses positions les plus avancées face aux groupes jihadistes, en conséquence direc...

Mali: Rentrée judiciaire 2019-2020 : À cause de Nouhoum Tapily, les syndicats des magistrats appel...

Dimanche 10 novembre 2019, le syndicat autonome de la magistrature « SAM » et le syndicat libre de la magist...