Mauritanie: une commission parlementaire va se pencher sur les années Abdel Aziz

En Mauritanie, l’Assemblée nationale a adopté ce jeudi la résolution donnant le feu vert à la mise en place de cette commission d’enquête. Elle va travailler sur des cas de possibles malversations.

Désormais, les parlementaires mauritaniens doivent s’entendre sur la composition de cette commission d’enquête. Elle comptera neuf membres choisis en fonction du poids de chaque groupe à l’Assemblée. Une fois constituée, la commission aura six mois pour rendre son rapport.

Elle va enquêter sur sept dossiers de malversations supposées au sein de structures étatiques, durant la dernière décennie, et dans plusieurs secteurs, tels que l’urbanisme, l’énergie ou l’équipement.

La première du genre

Le rôle de cette commission est d’enquêter, d’identifier éventuellement les auteurs présumés de ces malversations supposées, mais pas de les juger. Elle pourra, en revanche, convaincre la justice d’enquêter à son tour.

Advertisement

Cette commission demandée par l’opposition a été acceptée par le parti au pouvoir. « Ce type de commission devrait être de la routine parlementaire », commente le député Boydiel Ould Houmeid, mais il reconnait cependant que « dans l’atmosphère actuelle, cette commission est très politique ». L’opposition, elle, se défend de tout règlement de compte.

Rfi

Lire aussi

Lutte contre le terrorisme au Sahel, une nécessaire accentuation de la coordination s’impose !...

La pleine opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel à travers son accompagnement sur divers plan a été l...

Guinée : Amnesty international, au moins 50 personnes tuées en toute impunité dans des manifestat...

Selon l’Amnesty international dans un communiqué de presse en Guinée au moins 50 personnes ont tuées en toute impun...

Mali : nomination des responsables de la Transition, le CNSP jette le M5 par-dessus bord...

Le CNSP a, semble-t-il, jeté  l’eau du bain avec le bébé. Les récentes désignations, du président de la tra...

Mali : l’ONU appelle le nouveau pouvoir à reprendre la mise en œuvre de l’accord de paix...

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, appelle le nouveau pouvoir au Mali à reprendre la mise en oeuvre...