Mine, Barrick donne la priorité aux nationaux

Barrick/ Randgold a tenu son conseil d’administration le mardi 28 octobre 2019 dans les locaux de sa mine d’or de Loulo, en marge de la session, son président directeur s’est plié à la traditionnelle rencontre avec la presse locale. Occasion  pour le géant minier de présenter  les  performances de l’exercice écoulé et  d’annoncer de nouvelles perspectives.

Depuis deux décennies de liens forts unissent le Mali et Randgold désormais Barrick  Gold Corporation.  Un partenariat qui a fait de l’industrie minière aurifère un des plus puissants moteurs de l’économie malienne dont se vante le PDG exécutif de Barrick Mark Bristow.

Les sites d’exploitations de Barrick se portent bien et la mine d’or de Loulo est aujourd’hui est au faîte de sa productivité.   Selon Mark Bristow, Barrick est engagée à investir davantage au Mali, en effet la société minière envisage de développer une nouvelle mine souterraine à Goukoto , en plus  elle va  procéder à la reconstitution des réserves à travers l’exploitation autour de la mine, la prospection pour une autre découverte de casse mondiale le long de la zone de cisaillement Mali/Sénégal.

Barrick, pilier de l’économie malienne ?

Selon les responsables de la société minière, Barrick/Randgold a une contribution d’environ 1.6 millions de CFA (2.7  milliards de dollars) en impôts, redevances et dividendes à l’Etat.  Les mines de Randgold  constituent 40% de la production totale d’or du  Mali. En plus le groupe minier grâce à son soutien aux entreprises locales, présente une contribution de 112 milliards de F CFA pour cette année en cours.

Mais la cerise sur le gâteau réside dans sa politique de «  malianisation des  mines » car elle favorise la mise en valeur  des cadres maliens avec son concept de renforcement des capacités nationales. Selon le PDG de Barrick, de nos jours, toutes ses mines dans le pays sont gérées par des cadres maliens. Et les cadres maliens seraient des principaux dirigeants en Afrique et dans la région du Moyen-Orient de Barrick. Une assertion fortement soutenue par les travailleurs de  la mine d’or de Loulo.

maliweb

Lire aussi

BURKINA FASO : Plus de 30 ans après, l’ex-président Compaoré sera jugé pour l’assassinat de ...

Plus de 30 ans après les faits, l’ex-président du Burkina Faso Blaise Compaoré, qui vit en exil en Côte d’Ivoire...

À Ségou au Mali, des kiosques alimentaires solidaires...

L’économie solidaire au quotidien au Mali, c’est cette entreprise qui installe des kiosques alimentaires dans la vi...

LE GENERAL YAMOUSSA CAMARA ANNONCE LA SORTIE DE SON LIVRE  » PREJUGE COUPABLE, MA PART DE VERITE ...

L’ancien ministre de la défense le général Yamoussa Camara a livré une interview au journal Malivoix.net . Il s’...

PREPARATIFS DES ELECTIONS : Une nouvelle CENI en gestation...

Les partis politiques ont fait connaître leurs avis sur la composition et le fonctionnement de la structure chargée de...