Mopti : Au moins 13 soldats maliens tués dans une attaque djihadiste à Boulekssi

Ce 5 mars, vers 3h du matin, des djihadistes du groupe Ansaroul Islam de Ibrahim Dicko alias Malaam ont attaqué la position de l’armée malienne à Boulkessi dans la région de Mopti. « Treize militaires ont trouvé la mort dans cette attaque. Autour du camp militaire, il y avait des corps calcinés des soldats d’autres criblés de balle  », a  affirmé un habitant de Boulekessi. Cette attaque a duré trois heures de temps. « Les djihadistes ont récupéré de voitures ainsi que des armes de l’armée malienne. Ils ont même récupérer des tenues militaires toutes neuves  et ont brulé plusieurs voitures », a dit une source bien informée.

La même source ajoute «Les militaires maliens surpris par cette attaque ont pris la fuite vers le village de Mondoro et Kerboule un village burkinabè». « Une vingtaine de militaires qui avaient fui à pied se sont retrouvés dans le village de Dambatousougou à 12km de la frontière avec le Burkina Faso. Les villageois sont en train de collecter des motos afin d’acheminer ces militaires à Kerboule », dit une source bien informée.

Alors que les combattants du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA) pro-Bamako qui occupaient un poste à côté de Boulkessi pour épauler l’armée malienne ont également pris la fuite.

Nord Sud Journal

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...