Niger : attaque meurtrière contre un camp militaire à Chinagoder

Une de plus… et le journal nigérien Le Sahel la signale via le communiqué du ministère de la Défense nationale publié en page 2 de sa dernière édition, en regard des photos prises lors de la cérémonie des vœux que journalistes, écrivains, artistes et sportifs, sont allés, hier, présenter au président de la République, Son Excellence Mahamadou Issoufou.

Vertigineux télescopage de la mise en pages, que celui de ce quotidien. Comme le rapporte donc Le Sahel, le bilan – provisoire – de cette attaque est : « Côté ami : on déplore 25 décédés et 6 blessés. Côté ennemi : 63 terroristes neutralisés ; plusieurs motos calcinées », à la suite de la riposte « avec appui aérien » combiné de (je cite) « l’armée nigérienne et de nos partenaires ». S’en suivent les « condoléances attristées aux familles des victimes », etc… 

Au Burkina Faso voisin, Wakat Sera est plus disert. Car comme le souligne ce quotidien ouagalais, le Niger « n’a pas fini de pleurer » ses 71 militaires tombés le 10 décembre 2019 sous les balles assassines des mêmes djihadistes qu’il est à nouveau frappé « sans ménagement » par des terroristes qui semblent toujours avoir une « longueur d’avance » sur les Forces de défense et de sécurité.

Alors, bien sûr, à Chinagoder, 63 terroristes sont « restés sur le carreau », souligne Wakat Sera, mais ce n’est pas la situation de chaos qui « persiste » en Libye qui « arrangera les choses » pour les pays du Sahel, soupire ce quotidien burkinabè, car la Libye et le reste de la région sahélo-saharienne continuent de faire les frais de cette « bêtise humaine à forte puanteur de défense d’intérêts occidentaux ».

« C’est à croire que les terroristes ne veulent pas donner du répit à l’armée nigérienne », soupire également le quotidien burkinabè Le Pays, le Niger « commence l’année 2020 dans la désolation ».

Et non seulement Le Pays sonne l’alarme,  mais en plus, il soulève la question de la ville malienne de Kidal :

Oui, car, selon ce journal, « l’heure est grave », c’est la « survie même » de ces pays qui est ici « en jeu ». Et, en effet, Le Pays de prévenir : tant que le Nord-Mali restera un « nid de terroristes » ou encore un « nid d’abeilles », où des individus « sans foi ni loi » pourront toujours trouver refuge après leurs « forfaits », l’insécurité au Sahel aura de beaux jours devant elle. Raison pour laquelle ce quotidien ouagalais pose la question du « statut » de la ville malienne de Kidal qui appelle, selon lui, à une « clarification ». Et Le Pays le martèle, « tant que la ville rebelle du Nord-Mali échappera au contrôle de Bamako et sera l’objet d’ambigüités de la part de la communauté internationale, les pays du Sahel ne connaîtront jamais la paix », prévient-t-il.

En Côte d’Ivoire, ouverture hier de la deuxième phase du dialogue politique entre le gouvernement et les partis et groupements politiques sur le Code électoral :

Alors que certains des acteurs politiques ivoiriens de l’opposition avaient refusé de participer à la première phase, l’an dernier, qui, elle, portait sur la Commission électorale, et que la loi portant recomposition de ladite commission a été promulguée en 2019, le gouvernement, cette fois-ci, s’est retrouvé hier face à l’ensemble des acteurs politiques ivoiriens. Pour le journal Le Patriote, proche du président Ouattara, il faut y voir « le retour du bon sens ».

Le quotidien Le Jour y voit, de son côté, des « retrouvailles fraternelles », soulignant en Une que les frères ennemis d’hier « se tombent dans les bras ».

Vraiment ? « Quelle est la position du PDCI-RDA » interroge en Une Le Nouveau Réveil. Pour ce quotidien, proche de ce parti présidé par Henri Konan Bédié, la réponse à cette question sera donnée cet après-midi lors d’une « importante » conférence de presse du secrétaire exécutif du PDCI Maurice Kakou Guikahé.

Et justement. Après avoir relevé que PDCI et FPI reviennent au dialogue « sans aucun préalable », le journal Le Rassemblement s’interroge : « Sont-ils vraiment sincères ? ». Bonne question, en effet…

Rfi

Lire aussi

Mali : Projet de loi sur la liberté religieuse au Mali : Les associations islamiques sortent les gr...

Les associations islamiques du Mali sortent les griffes contre le projet de loi portant organisation de la liberté reli...

L’armée suédoise dupée par un «officier» avec un faux diplôme...

Un Suédois qui a obtenu un emploi dans l’armée en utilisant de faux pouvoirs a été promu officier d’éta...

Dmitri Medvedev annonce la démission du gouvernement russe...

Le Premier ministre russe a présenté ce mercredi au président Vladimir Poutine la démission de son gouvernement. Cet...

Mali : une dizaine de terroristes et 3 poseurs d’ EEI arrêtés par les FAMas...

Hier, le 14 janvier 2020, les FA-MAS en partance sur Mondoro ont surpris des poseurs de mines (Engin Explosif Improvisé...