Niger: ces victimes des inondations

Au moins 42 personnes sont mortes suite aux inondations au Niger ce pays désertique d’Afrique de l’Ouest où les précipitations sont importantes lors de la saison des pluies.

De fortes pluies ont commencé en juin mais c’est la semaine dernière que les eaux du bassin du fleuve Niger ont atteint des niveaux critiques.

On estime que le niveau des eaux grimpe d’environ 10 centimètre par jour.

Alors que le pays est en pleine saison des pluies et qu’il a déjà dû faire face à des inondations, l’Organisation mondiale de la santé met en garde contre le risque d’une épidémie de choléra, une maladie d’origine hydrique.

Les services météorologiques indiquent que des averses pourraient encore être enregistrées durant tout ce mois. Le gouvernement de son côté pense à relocaliser des milliers de sans-abris.

Selon les autorités, au moins 5.000 maisons ont été détruites par les inondations, laissant plus de 65.000 personnes en situation vulnérable. Les conditions météorologiques extrêmes sont un phénomène courant au Niger.

L’année dernière, une sécheresse suivie de graves inondations ont entraîné des pénuries alimentaires ; une crise qui a été exacerbée par l’insurrection de Boko Haram dans la région pendant une décennie.

Lire aussi

Mali: dans les coulisses des désignations de Bah Ndaw et Assimi Goita à la tête de la transition...

Ce lundi 21 septembre, des leaders de la société, des responsables religieux, responsables des groupes armés signatai...

Mali : l’ancien ministre de la défense Bah N’Daw désigné pour diriger la transition...

La transition au Mali, l’ancien ministre de la défense Bah N’Daw est choisi ce 21 septembre, pour diriger l...

Mali : dernières discussions et consultations à la veille de l’ultimatum de la Cédéao...

Le Mali va-t-il enfin connaître l’identité de son président et de son Premier ministre de transition ? La feui...

Mali : à propos des gouverneurs et du chef de l’Etat, les propositions maussades du PARENA...

Faire de l’élection du président de la République une affaire de « komo » ou de « fétiche ...