Niger : Le Colonel Zanguina Soumana et plusieurs autres officiers arrêtés après « une tentative de coup d’Etat »

Niger, Mahamadou Issoufou, tentative coup d'Etat

Plusieurs officiers de l’armée nigérienne soupçonnés de tentative de coup d’Etat sont  arrêtés ce week-end à Niamey.

 Le Colonel Zanguina Soumana, le colonel Noma Dari, le commandant Namata Samna Boube, le lieutenant-colonel  Morou Himou et le capitaine Kafougou, tous de officiers supérieurs de l’armée nigérienne sont arrêtés après une « tentative de coup d’Etat » le week-end dernier à Niamey. « Ils sont accusés de vouloir fomenter une tentative de coup d’État » a indiqué une source militaire nigérienne. D’autres officiers et des civiles sont arrêtés à leur tour ce 17 décembre dans la capitale nigérienne.  

Le présumé cerveau de la tentative du putsch, le colonel Zanguina Soumana est connu pour être un homme hostile à la présence des forces étrangères en territoire nigérien. Ancien directeur des études stratégiques au ministère nigérien de la défense nationale, aux dernières nouvelles, le colonel Zanguina Soumana était en charge de la sécurité sur un site minier de la société d’Areva.

Lors de son discours à la nation à l’occasion du 60è anniversaire de la proclamation de la république du Niger, Mahamadou Issoufou n’a pas mentionné cette tentative de coup d’Etat.

C’est la troisième fois que le présidentIssoufou Mahamadou est menacé d’un putsch. En Août 2011 le nom du sous-lieutenantAmbali était cité dans une tentative de putsch, puis décembre 2015, c’était le présidentMahamadou Issoufou lui qui a accusé le général Salou lors de son message à lanation. Cette troisième de tentative de putsch intervient à la veille de lafête du 18 décembre fête de la proclamation de la république du Niger.

Lire aussi

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...

Police au Mali : nouvelles quittances pour mettre fin aux magouilles sur les routes maliennes...

Malick Coulibaly, le ministre de la Justice, a livré des carnets de quittance aux directeurs régionaux de la police le...

DIRECT Mali : 2 morts et plusieurs blessés à Tombouctou...

Des tirs ont provoqué plusieurs blessés dans la ville de Tombouctou lors d’un rassemblement de jeunes de la vill...