Niger: le gouvernement annonce un dialogue pour «apaiser» le climat politique

Le Premier ministre Brigi Rafini a annoncé mercredi soir à la télévision un dialogue entre pouvoir et opposition en vue « d’apaiser » le climat politique dans le pays, à un an de la présidentielle.

Une assemblée de 38 membres va être mise sur pied. Elle réunira des personnalités issues des partis politiques, des syndicats et de la société civile. Ce sont eux qui conduiront le dialogue pendant un mois.

Des observateurs internationaux veilleront au bon déroulement de ce processus, auquel seront également associés des « grands témoins » : chefs traditionnels et religieux.

A l’ordre du jour : l’organisation des futures élections, la question de la commission électorale ou l’accès équitable aux médias d’État.

Depuis 2017, l’opposition refuse de siéger à la commission électorale, et conteste le nouveau code électoral adopté en juin au Parlement. Plusieurs tentatives de révision consensuelle ont échoué jusque-là.

Suite à l’annonce de ce dialogue, le Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la République (FRDDR), où militent les partisans de l’opposant Hama Amadou, a indiqué qu’il demande toujours la libération de prisonniers politiques, et la fin du harcèlement contre les membres de l’opposition.

Rfi  

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...