Niger: L’opposant Hama Amadou interdit d’obsèques

Principal adversaire politique de Mahamadou Issoufou, Hama Amadou n’a pas été autorisé par les autorités de son pays à rentrer au Niger pour assister aux obsèques de sa mère, décédée le 23 octobre.

 L’ancien président de l’Assemblée nationale, qui vit en exil entre Paris et Cotonou depuis 2016, avait été condamné par contumace au Niger à un an de prison pour « trafic d’enfants », en mars 2017. En avril 2017, il avait déposé une requête pour violation des droits de l’homme devant la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), dont il a été débouté le 30 octobre.

Réunis à Abuja, les quatre juges de la Cour de justice ont jugé la requête de l’ancien premier ministre « irrecevable ». Le ministre de l’intérieur et candidat de la majorité pour 2021, Mohamed Bazoum, accompagné de la première épouse du président du Niger, Aïssata Issoufou, sont tous deux venus en personne présenter leurs condoléances à la famille d’Hama Amadou. Le patron du Moden Fa Lumana reste très sollicité par l’opposition nigérienne à l’approche de la présidentielle. Le 22 octobre, il s’est longuement entretenu à Paris avec l’ancien ministre des affaires étrangères et opposant Ibrahim Yacouba.

LC

Lire aussi

Mali : 4 civils tués dans une nouvelle attaque...

Le village de Doma, dans la commune de Madougou a été la cible d’une nouvelle  attaque meurtrière d’homm...

Guinée : l’artiste Mory Kanté vient de tirer sa révérence...

Mory Kanté, né le 29 mars 1950 à Albadariya vient de tirer sa révérence ce 22 mai 2020 à Conakry en Guinée, est u...

Mali : les affrontements entre Al-Qaida et l’EI, au moins 250 morts...

Depuis le début de l’année, les deux principales branches du jihad au Mali, l’Etat islamique au Grand Sahara et le...

La COVID-19 : l’OMS veut appuyer le Madagascar pour la divulgation du Covid-Organics en Afrique...

La pandémie du coronavirus continue de faire des ravages dans le monde entier. Le Madagascar avait trouvé un pour endi...