Niger: L’opposant Hama Amadou interdit d’obsèques

Principal adversaire politique de Mahamadou Issoufou, Hama Amadou n’a pas été autorisé par les autorités de son pays à rentrer au Niger pour assister aux obsèques de sa mère, décédée le 23 octobre.

 L’ancien président de l’Assemblée nationale, qui vit en exil entre Paris et Cotonou depuis 2016, avait été condamné par contumace au Niger à un an de prison pour « trafic d’enfants », en mars 2017. En avril 2017, il avait déposé une requête pour violation des droits de l’homme devant la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), dont il a été débouté le 30 octobre.

Réunis à Abuja, les quatre juges de la Cour de justice ont jugé la requête de l’ancien premier ministre « irrecevable ». Le ministre de l’intérieur et candidat de la majorité pour 2021, Mohamed Bazoum, accompagné de la première épouse du président du Niger, Aïssata Issoufou, sont tous deux venus en personne présenter leurs condoléances à la famille d’Hama Amadou. Le patron du Moden Fa Lumana reste très sollicité par l’opposition nigérienne à l’approche de la présidentielle. Le 22 octobre, il s’est longuement entretenu à Paris avec l’ancien ministre des affaires étrangères et opposant Ibrahim Yacouba.

LC

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...