Pêche et sécurité alimentaire : Le Ministre de l’élevage et de la pêche appelle à l’intensification de la pisciculture

Ministre de l’élevage et de la pêche, le Dr Nango Dembélé. @DR
Ministre de l’élevage et de la pêche, le Dr Nango Dembélé. @DR

Lors de sa visite du 16 au 18 décembre 2016 dans la région de Ségou pour rencontrer les établissements de formation en élevage et pêche, le Dr Nango Dembélé, a mené une large campagne  pour l’intensification de  la pisciculture. A Markala, la production des cages de pisciculture est impressionnante tant en quantité qu’en qualité.

Le Dr Nango Dembélé mène une  campagne intensifiée en faveur  de la pisciculture dans la région de Ségou. Conformément au programme gouvernemental du président de la République et de l’exécution de sa mission, le ministre de l’élevage et de la pêche, le Dr Nango Dembélé a sillonné les localités de Ségou, Markala pour visiter les zones de pisciculture et d’aquaculture tout en  invitant à l’intensification de la pisciculture et l’aquaculture.  Comme l’a expliqué le ministre de la pêche et de l’élevage lors de sa visite des infrastructures du CFPA, compte tenu de la faiblesse de notre pêche à cause des aléas du changement climatique,  il est important pour notre pays d’intensifier la pisciculture dans les localités où l’activité est exercée. Et selon le ministre ceci va non seulement pouvoir approvisionner la forte demande du marché malien en poissons  à un prix abordable mais également permettre  la réduction du coût de la protéine sur nos marchés, une contribution importante de la sécurité alimentaire dit en passant.  C’est dans ce cadre, que le ministre de l’élevage et de la pêche avec sa délégation à Markala, s’est rendu dans une des cages de la pisciculture enfin de constater de visu les réalisations,  relever les difficultés en vue d’apporter les solutions adaptées aux problèmes.  La cage visitée présente une production  de 5 à 6 tonnes par cage et par pêche.  Les cages réalisées dans cette partie présentent  un résultat très satisfaisant. Le processus se présente ainsi :  les alevins de 10g, sont empoissonnés sur une période de grossissement de 6mois et à leur pêche, ils peuvent représenter un poids de 500 g. Selon les experts dudit domaine la pisciculture est un secteur très porteur pour exemple sur un investissement de 3millions, l’entrepreneur peut voir son chiffre d’affaire augmenté à 10millions.

Khadydiatou SANOGO

Maliweb

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...