Polémique autour du manuel sur l’ESC : le camp de Dicko renforcé par le soutien du Chérif de Nioro

Mali, Mahmoud Dicko, education, homosexualite,

 Lâché par plusieurs membres du bureau du Haut conseil islamique du Mali, l’imam Mahmoud Dicko vient d’avoir un soutien de taille. Celui du Chérif de Nioro. Une délégation venue de Nioro du Sahel a témoigné hier le soutien de Bouyé Haïdara au président du HCIM pour son combat enclenché contre le manuel qui traite de la question de l’homosexualité dans nos écoles.

L’information a été donnée ce jeudi lors d’une rencontre entre la délégation du Chérif de Nioro et l’imam Mahmoud Dicko. Plusieurs centaines de fidèles ont assisté à cette rencontre qui a eu lieu à la mosquée du président du Haut conseil islamique à Badalabougou. Selon le responsable de la délégation du Chérif de Nioro, Chérif Hamed Sidy, ce manuel va à l’encontre des valeurs religieuses. Pour lui, Bouyé ne saurait soutenir un tel acte. « Le Chérif de Nioro se reconnait dans le combat de Mahmoud Dicko. Il faut que les autorités sortent pour annoncer l’abandon total de l’adoption de ce manuel avant qu’il ne soit trop tard », a-t-il-prévenu.

Prenant la parole, l’imam Mahmoud Dicko s’est dit très satisfait de ce soutien du Chérif de Nioro. « C’est une joie immense que je ne peux pas exprimer. Un soutien du Chérif est un soutien inestimable pour moi. Ça ne me surprend pas quand ça vient de lui », s’est-il-réjoui.

Pour certains fidèles, Mahamoud Dicko a été trahi par plusieurs membres de son bureau du HCIM. Mais, l’imam ne voit pas sous cet angle. « Je n’ai été trahi par personne. Je ne comprends pas ça comme ça. Vous savez, il y a 10 ans que je suis le président du Haut conseil islamique, nous avons travaillé avec beaucoup de personnes. Pour une fois qu’on ne s’est pas compris sur une question, pourquoi qualifier cela d’une trahison ? Ce n’est pas une trahison », a-t-il-insisté.

Pour la défense des droits fondamentaux de la religion, le président du Haut conseil islamique demande le retrait pur et simple de ce manuel. « Ce manuel n’honore pas notre pays. Plusieurs autres préoccupations existent dans ce manuel. Il faut qu’ils sachent que ce n’est pas un combat politique », dira-t-il.

Pour le retour de la paix, l’imam Mahmoud Dicko a annoncé une grande prière le 13 janvier prochain à Bamako sous le haut parrainage du Chérif de Nioro.

Indicateur du Renouveau

Lire aussi

Burkina Faso : 4 agents de santé tués dans une embuscade à Nagraogo...

Quatre  agents de santé volontaires du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Kelbo, une commune rural...

Maurice : Canal + va proposer une offre incluant Netflix...

A Maurice, la filiale locale de Canal + va proposer une offre incluant un accès à Netflix. Cette offre combinée, née...

Burkina- Faso : Massacre à Sirgadji dans la province du Soum: 50 à 70 personnes tuées...

Dans la nuit du 25 au 26 janvier, au moins une centaine de terroristes ont encerclé le  village de Sirgadji dans&n...

Mali: le premier ministre Boubou Cissé sur les braises des enseignants...

Les syndicats de l’éducation signataire du 15 octobre 2016 ont  annoncé hier, le 27 janvier 2020 une grève pro...