Politique: Faible affluence à la marche de l’opposition en prélude à la médiation des chefs religieux

marche opposition mali

Alors que le président IBK a donné le feu vert aux leaders religieux pour entamer une négociation entre la majorité et l’opposition, cette dernière a lancé ses partisans dans les rues de Bamako le 15 décembre dernier sans grand succès.

Trois mois après l’élection du président, le dialogue entre majorité et opposition semble être sur le point de démarrer. « Le président de la république IBK a rencontré une délégation des chefs religieux conduite par le cardinal Jean Zerbo et au cours de cette rencontre, IBK s’est dit ouvert à des discutions avec l’opposition », nous confie une source bien informée. Dans les prochains jours, les religieux rencontreront le premier ministre malien SoumeylouBoubeyeMaiga et des représentants de l’opposition pour entamer les négociations avec l’espoir pour l’opposition de trouver de la place dans le gouvernement.

Alors que le 15 décembre dernier, l’oppositionpolitique constituée de la Coalition des Forces Patriotiques(COFOP) de Moussa Sinko Coulibaly et du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie(FSD) de Soumaila Cissé, a fait descendre ses partisans dans les rues de Bamako pour dénoncer le report des législatives et la prorogation des mandats des députés votée en partie par ses propres représentantsàl’assemblée nationale, elle décrie aussi le projet de découpage en cours. La COFOP constituée aussi de certains partis politiques qui n’ont pas de députés à l’assemblée nationale conteste la prorogation des députés qui réduits leur chance d’être à l’hémicycle.

A 15h, les lieux stratégiques du district de Bamako qui ont été interdits d’accès pour le public par décision du gouverneur, comme la devanture de la bourse du travail, le palais de la culture Amadou Hampate Ba… étaient bondés des forces de sécurité mais vides de tout manifestant.

Aquelques endroits, les jeunes sont sortis pour montrer leur amertume face à l’asphyxie dont font preuve les policiers à leurs égards.

En tout cas le très respectable cardinal Jean ZERBO aurait convaincu l’opposition de saisir la main tendue du président IBK.Selon plusieurs sources Soumaila CISSE attend impatiemment le coup de fil duprésident afin de le recevoir pour discuter ensemble sur les problèmesconcernant la vie de la nation.

Par Fadigui Keita

Lire aussi

Ibrahima Diawara Tina Touadera

Mali-RCA : Ibrahima Diawara invité de la première dame Tina TOUADERA pour la remise de 20 000 Tabl...

Notre compatriote, Ibrahima Diawara, PDG de Ibi Groupe et président de l’association Maliens Tout Court a été invit...

Coronavirus : les premiers cas suspects en Afrique identifiés à l’Île Maurice et en Côte d’I...

L’île Maurice et la Côte d’ivoire sont les premiers pays africains où des cas suspects de coronavirus ont été d...

Paris salue la volonté de l’Algérie d’être « plus active » pour la paix au Mali...

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s’est félicité lundi que les nouvelles autorités...

Mali : Lutte contre l’extrémisme violent : « Soyons unis face à l’adversité »...

Bannir toutes formes d’excès, prôner un discours rassembleur et unificateur, pratiquer la laïcité inclusive en tou...