Réformes : l’État doit se baser sur la communication pour réussir sa révision constitutionnelle

La plupart des échecs des projets concernant la Nation sont dus à un déficit de communication. Le gouvernement IBK a les pieds à l’étrier sur son projet de réformes constitutionnelles, nécessaire, mais qui risque d’être ravalé si la communication ne passe pas.

Après bien des remous, c’est un vieux serpent de mer qui revient. En effet, le gouvernement a remis sur le tapis le projet de révision constitutionnelle et le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga a nommé un Comité d’experts pour y travailler. Ces réformes, au-delà d’être des recommandations pour la mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation pour un Mali unifié, sont plus que fondamentales pour répondre aux orientations du pays.

Seulement elles se doivent d’être inclusives et ne peuvent aucunement se faire sans l’ensemble des formations politiques et sans le peuple. D’où la nécessité du dialogue politique, voire d’un dialogue national, pour réussir. Le Premier ministre aurait dû associer la classe politique à la nomination des experts, car seules les propositions  issues de ses échanges avec les autres acteurs pour l’élaboration de l’avant-projet de loi portant révision de la Constitution pourront trouver un consensus. Pour l’heure, il n’y a aucune fuite. On ignore ce qui sera proposé et si le projet avorté sera présenté une nouvelle fois. Donc il est sage de patienter et le gouvernement a tout intérêt à penser à sa communication, au risque de la répétition du  scénario de 2018.

Lire aussi

Burkina-Faso : une quarantaine d’hommes armés neutralisée et trois capturés...

Dans la nuit du 23 septembre dernier, plusieurs hommes armés ont été neutralisés près du village de Tapoa-Djerma pa...

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara, «La place de Guillaume Soro n’est pas dans la campagne éle...

Le chef de l’Etat ivoirien a remis les pendules à l’heure quand on sait que l’ancien président de l’Assemblée...

Mali : le puzzle se reconstitue vers la levée des sanctions...

La junte militaire vient de poser la première pierre constitutive pour une levée de sanctions contre le pays. Le prés...

Mali : le président de la transition, Bah N’Daw, a prêté serment...

L’officier à la retraite et président de la transition du Mali, Bah N’Daw, ainsi que le nouveau vice-président, l...