Sahel : «Aujourd’hui, les jihadistes se financent localement»

Au Sahel, dans la zone des trois frontières du Mali, du Niger et du Burkina Faso, les groupes jihadistes s’infiltrent désormais dans l’économie locale.

 Ils s’autofinancent grâce aux trafics en tout genre, mais aussi grâce à l’impôt sur le bétail et à l’exploitation de l’or. C’est ce que révèle une étude de l’ISS, l’Institut d’études de sécurité, qui a été menée pendant deux ans auprès de 800 interlocuteurs, notamment auprès de certains jihadistes en prison. William Assanvo est chercheur senior à l’ISS. En ligne de Ouagadougou, il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

Rfi

Lire aussi

Mali: liberté provisoire pour l’artiste Sidiki Diabaté...

Le juge d’instruction du tribunal de grande instance de la commune III de Bamako a accordé au chanteur malien Sid...

Barkhane: trois soldats français ont été tués au Mali...

Trois soldats français ont été tués lundi par une bombe artisanale dans la zone des “trois frontières”, dans le...

Mali: l’AMDH se « réjouit des conditions de détention » des cinq personnalités initialement a...

Arrêtées et détenues par les services de renseignement pendant une semaine, cinq personnalités civiles, dont le cél...

Décès de Soumaila Cissé: la dépouille mortelle arrive le 31 décembre au Mali...

La dépouille mortelle de Soumaila Cissé arrive à Bamako, jeudi, et son enterrement est prévu vendredi 1er janvier 20...