Sahel: Barkhane annonce un renfort de 400 soldats supplémentaires

Après le sommet de Pau, les choses bougent semblent bouger au Sahel. La france annonce un renfort de 400 soldats en plus des 220 autres déjà annoncés il y a quelques semaines. Au total 5 100 soldats français seront déployés au Sahel pour la lutte contre le terrorisme. A  l’occasion du Sommet de Pau, les dirigeants du G5 Sahel ont réaffirmé l’importance et la nécessité de l’opération Barkhane pour la stabilité du Sahel.

En effet hier dans un communiqué, Barkhane a annoncé un renfort de 220 soldats supplémentaires dans la lutte contre les groupes armés terroristes.

Aussi, l’occasion du sommet de Pau, constitués actuellement de 220 militaires du 2e REP en provenance des FFCI, ce sont près de 400 militaires qui seront déployés progressivement dans les prochaines semaines. Ils viendront pour l’essentiel renforcer deux groupements tactiques déserts et les groupements « logistique », et ‘transmission ». « Des véhicules supplémentaires vont également être déployés : une trentaine de blindés légers, une trentaine de blindés lourds et une vingtaine de véhicules logistiques » a-t-il déclaré.

Ainsi,’’ la France déploiera bientôt plus de 5100 militaires au sein de l’opération Barkhane’’ selon le communiqué.

Pour eux Il est nécessaire aussi d’accentuer la pression sur les groupes armés terroristes qui agissent dans le Liptako-Gourma, en particulier l’EIGS, à travers des opérations menées conjointement avec les forces des pays du G5 Sahel. Enfin de’’ lutter contre leur emprise sur la population sahélienne, mais aussi de contribuer à la progression des forces locales à travers un véritable partenariat de combat’’, a-t-il ajouté.

« La nature et les missions de ces effectifs complémentaires sont amenées à évoluer au cours du prochain semestre, afin de préparer notamment l’accueil des partenaires européens engagés dans la TF Takuba, mais également pour participer à la construction de la « Coalition pour le Sahel » », annoncée lors du Sommet de Pau.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

Lire aussi

Mali: dans les coulisses des désignations de Bah Ndaw et Assimi Goita à la tête de la transition...

Ce lundi 21 septembre, des leaders de la société, des responsables religieux, responsables des groupes armés signatai...

Mali : l’ancien ministre de la défense Bah N’Daw désigné pour diriger la transition...

La transition au Mali, l’ancien ministre de la défense Bah N’Daw est choisi ce 21 septembre, pour diriger l...

Mali : dernières discussions et consultations à la veille de l’ultimatum de la Cédéao...

Le Mali va-t-il enfin connaître l’identité de son président et de son Premier ministre de transition ? La feui...

Mali : à propos des gouverneurs et du chef de l’Etat, les propositions maussades du PARENA...

Faire de l’élection du président de la République une affaire de « komo » ou de « fétiche ...