Sahel : le chef de Boko Haram fait l’éloge du coronavirus

Le chef de Boko Haram, Aboubacar Chekaou, se réjouit de l’épidémie de Coronavirus, « sanction divine » contre ses adversaires

Dans un audio posté mi-avril, Aboubacar Chekaou, le chef de Boko Haram, se moque des chefs d’Etat du Sahel, ironise sur le coronavirus et affirme avoir trouvé un remède : la prière

Signe de vie

Quelques jours après « Colère de Bohoma », l’offensive militaire très médiatisée lancée fin mars par le président tchadien, le chef de Boko Haram prouve qu’il est encore en vie. De sa voix théâtrale et provocatrice. Le chef terroriste s’exprime en haussa, sur le fond sonore classique des groupes djihadistes que sont les bruitages de coups de feu et d’explosions, de chants métalliques et de versets du Coran.

Pour Chekaou, le coronavirus est la sanction divine de la mal-gouvernance. Mais les combattants de Boko Haram ne craignent rien. Qui mangent dans le même plat, prient côte à côte 5 fois par jour et n’ont pas peur. Allah est leur vaccin.

Le chef terroriste insulte à sa façon habituelle les chefs d’Etat de la région, avec une mention spéciale à Idriss Deby, « l’homme à l’œil de chèvre » et Mahamadou Issoufou « le chien des Français. »

Mondafrique

Lire aussi

Mali: liberté provisoire pour l’artiste Sidiki Diabaté...

Le juge d’instruction du tribunal de grande instance de la commune III de Bamako a accordé au chanteur malien Sid...

Barkhane: trois soldats français ont été tués au Mali...

Trois soldats français ont été tués lundi par une bombe artisanale dans la zone des “trois frontières”, dans le...

Mali: l’AMDH se « réjouit des conditions de détention » des cinq personnalités initialement a...

Arrêtées et détenues par les services de renseignement pendant une semaine, cinq personnalités civiles, dont le cél...

Décès de Soumaila Cissé: la dépouille mortelle arrive le 31 décembre au Mali...

La dépouille mortelle de Soumaila Cissé arrive à Bamako, jeudi, et son enterrement est prévu vendredi 1er janvier 20...