Sécurité : Les États-Unis promettent d’augmenter leur appui financier à la force du G5 Sahel

G5 Sahel Nouachott IBK Mali

Alors qu’ils avaient promis d’appuyer la force conjointe du G5 Sahel d’un montant de 60 millions de dollars, les Etats-Unis ont décidé de revoir de manière significative leur contribution à la hausse, a soutenu la ministre française des Armées, Florence Parly, lors d’une récente conférence conjointe avec son homologue américain, Jim Mattis, en visite à Paris.

Une annonce relayée par l’AFP, qui n’a pas manqué de réjouir les autorités des pays du Sahel qui, chaque jour, élaborent différentes stratégies pour en finir avec les groupes terroristes qui gangrènent l’ensemble de la région.

« Nous apprécions beaucoup cet appui. Ça va beaucoup nous aider dans cette lutte contre le terrorisme. La force a reçu, depuis son lancement, des promesses de financement d’un montant de 420 millions d’euros par des donateurs internationaux. Nous souhaitons que ces fonds arrivent rapidement pour permettre à cette force de bien jouer son rôle dans la lutte contre le terrorisme », a affirmé une source, lors de la réunion des experts de la Plateforme des femmes du G5 Sahel à Niamey.

Par ailleurs, au-delà de cet appui des Etats-Unis et des autres donateurs, les pays du G5 Sahel continuent de plaider pour que la force conjointe du G5 Sahel soit placée au chapitre 7 de la Charte des Nations unies. Ce qui permettra, entre autres, de régler le problème de son financement de façon pérenne. Mais pour l’instant, cette doléance des chefs d’Etat du G5 Sahel n’a pas obtenu un écho favorable auprès des instances de cette organisation internationale.

Pour rappel, la force conjointe a été lancée en 2017 par le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, pour lutter contre les groupes terroristes qui essaiment dans l’ensemble du Sahel.

Agence ecofin

Lire aussi

DIRECT Mali : tirs à l’arme automatique, plusieurs blessés à Tombouctou...

Des tirs ont provoqué plusieurs blessés dans la ville de Tombouctou lors d’un rassemblement de jeunes de la vill...

Mali : Bilal Ag Achérif aux chefs d’Etat de la CEDEAO : « Il y a plus urgent que Kidal !»...

Est-ce une fixation ou une véritable volonté de s’impliquer dans la résolution de la crise que notre pays traverse ...

Mali : l’armée française va utiliser des drones armés...

Ces drones conduisaient jusqu’à présent des missions de renseignement et de surveillance au-dessus du Sahel afin de ...

Mali : On se plaint de l’état de nos routes, et le directeur national des routes bitume sa rue !...

Le pays tout entier est en ébullition à cause de l’état de nos routes. De Kayes à Ménaka, on conteste et on prote...