Sécurité : une tranchée et des points de contrôle autour de Gao rassurent

Gao, Insecurité

La MINUSMA à Gao pilote depuis quelques mois un grand projet pour la sécurisation de la Cité des Askia. Il s’agit de l’établissement de tranchées autour de la ville et de la construction de quatre points de contrôle pour lutter plus efficacement contre les vols de véhicules et autres formes d’insécurité.

D’ici la fin du mois de février, la ville de Gao sera entourée d’une tranchée de 15 kilomètres de long, deux mètres de large et un mètre et demi de profondeur. Les quatre points de contrôle prévus seront eux aussi achevés. Le tout est financé par la MINUSMA pour près de 103 millions de francs CFA. « Depuis début 2018, au cours d’une réunion au gouvernorat de Gao, nous avons demandé ces tranchées », dit Dacka Boubakar le maire de Gao.

« Une initiative formidable »

« L’entrepreneur vient de nous informer que les travaux prendront fin d’ici mi-février », a confirmé de son côté Oumar Ba, Chef du bureau régional de la MINUSMA à Gao. Chez les leaders de la population, l’heure est plutôt à l’enthousiasme. « C’est une initiative formidable pour sécuriser  la ville de Gao, avec braquages et les enlèvements de véhicules », dit Aly Badi, Président du Cadre de concertation de notables de Gao. Même son de cloche chez les jeunes. « Cela va réduire de façon conséquente l’insécurité et les enlèvements », estime dit Sidy Cissé, Président du conseil communal de jeunes de Gao. Cependant, cette tranchée va faire changer d’habitudes la population, qui devra désormais passer obligatoirement par les points de contrôle. « Pour ce qui est de la population environnante, qui habite dans la zone et dont les tranchées traversent les terrains, on lui a expliqué qu’on ne va pas les retirer. On a fait des sensibilisations pour qu’elle prenne des mesures pour empêcher les animaux de tomber dans les fossés », explique le maire.

Collaboration FAMa  – MINUSMA

Le 18 janvier dernier, le Général Jean-Luc Djene, Commandant du secteur Est de la MINUSMA et le Colonel Brehima Samaké, Commandant par intérim du secteur I des FAMa, ont visité les travaux de cette ceinture de sécurité de la ville de Gao. « Je constate que les choses évoluent normalement. Cela atteste de la très bonne collaboration entre les FAMa et la MINUSMA, qui œuvrent notamment pour la sécurité dans la ville. Ces travaux contribueront à limiter les vols de véhicules et l’infiltration de groupes terroristes ».

À l’issue de la visite, le Chef du bureau régional de la MINUSMA a exhorté les différents acteurs de ce projet à plus d’attention pour que ces tranchées puissent effectivement avoir un impact positif sur la sécurisation des habitants et de leurs biens.

Lire aussi

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...

Police au Mali : nouvelles quittances pour mettre fin aux magouilles sur les routes maliennes...

Malick Coulibaly, le ministre de la Justice, a livré des carnets de quittance aux directeurs régionaux de la police le...