Sénégal: inauguration à Dakar de la plus grande mosquée d’Afrique de l’Ouest

Au Sénégal, l’inauguration de la mosquée « Massalikul Jinaan » (les chemins du paradis), gigantesque mosquée de la confrérie mouride à Dakar a eu lieu ce vendredi 27 septembre. Événement religieux et politique, puisque le président Macky Sall et l’ex-chef de l’État Abdoulaye Wade, en rupture depuis la condamnation de Karim Wade, ont participé ensemble à la grande prière. L’ouverture officielle a fait la Une de toute la presse, et rassemblé des milliers de fidèles venus de tout le pays.

On se presse on se bouscule, la foule est compacte. Certains ont passé la nuit à camper pour ne pas rater l’inauguration, d’autres ont bravé les embouteillages monstres dans la capitale. « Je suis arrivée à 5 heures du matin », nous confie une jeune femme. « C’était très difficile de rentrer », souligne un autre fidèle. « Nous sommes très fiers [de cette Grande Mosquée ], nous, les mourides », ajoute la jeune femme.

Une fierté pour les mourides, et un symbole de la puissance de la confrérie. Massalikul Jinaan (du nom du traité de soufisme écrit par le Cheikh Ahmadou Bamba MBacké, fondateur de la confrérie des mourides), c’est l’aboutissement de 7 ans de travaux. 5 minarets, une capacité totale de 30 000 fidèles. Beaucoup ont dû rester à l’extérieur aujourd’hui, des disciples qui ont financé l’édifice pour un budget évalué à 20 milliards de FCFA, plus de 30 millions d’euros.

Beaucoup de fidèles ont contribué au financement. Pour ces fidèles, pas question donc de rater cela, même si pour certains la journée a été longue. Une femme perd connaissance, elle est prise en charge par les pompiers. Et a rassemblement exceptionnel, dispositif sécuritaire renforcé : 1 600 policiers ont été mobilisés.

« Je salue la ferveur nationale qui marque ce jour historique avec l’inauguration de la grande mosquée Massalikul Jinaan, cette merveille de Bamba. Il constitue un symbole indéniable de la puissance de la foi des disciples mourides, une victoire pour l’islam et tous les musulmans », a écrit sur Twitter le président sénégalais Macky Sall.

Pour Bakary Sambe, fondateur du « Timbuktu Institute » et professeur à l’université Gaston Berger de Saint-Louis, cette mosquée symbolise la puissance de la confrérie mouride, son influence politique, et une certaine forme de revanche.

Lire aussi

Mali: liberté provisoire pour l’artiste Sidiki Diabaté...

Le juge d’instruction du tribunal de grande instance de la commune III de Bamako a accordé au chanteur malien Sid...

Barkhane: trois soldats français ont été tués au Mali...

Trois soldats français ont été tués lundi par une bombe artisanale dans la zone des “trois frontières”, dans le...

Mali: l’AMDH se « réjouit des conditions de détention » des cinq personnalités initialement a...

Arrêtées et détenues par les services de renseignement pendant une semaine, cinq personnalités civiles, dont le cél...

Décès de Soumaila Cissé: la dépouille mortelle arrive le 31 décembre au Mali...

La dépouille mortelle de Soumaila Cissé arrive à Bamako, jeudi, et son enterrement est prévu vendredi 1er janvier 20...