Soutien à la lutte contre la corruption : Un nouveau collectif en gestation

Me Mohamed Aly Bathily, président des Associations pour le Mali, a animé une conférence de presse avant-hier lundi 28 octobre 2019 à la Maison de la presse de Bamako. L’objectif de cette conférence est de soutenir la justice malienne dans sa lutte contre l’impunité et la corruption déclenchée depuis quelques mois.

« La justice ne peut pas fonctionner tant que ceux à qui elle est rendue ne s’intéressent pas au comment elle est rendue », dixit Me Bathily.

Pour soutenir la justice dans son action contre l’injustice, la corruption et l’impunité, le collectif « Aidons la justice », le Bloc d’intervention populaire et pacifique pour la réunification entière du Mali, Biprem, les Associations pour le Mali, APM, se rassemblent dans un collectif. Les initiateurs dudit mouvement étaient face à la presse le lundi 28 octobre 2019. Au cours de cette rencontre, plusieurs sujets ont été abordés.

D’entrée en jeu, Me Bathily s’est réjoui et a salué les récentes actions de la justice malienne. « Nous avons longtemps attendu des actions de ce genre de la part de la justice », laisse-t-il entendre. Pour poursuivre, Me Bathily ajoute que l’injustice a trop régné au Mali. Aujourd’hui, la majeure partie de la population décrie la justice par le fait qu’elle est mal rendue.

Aux dires de Me Bathily, les Maliens doivent soutenir ce réveil de la justice qui, depuis fort longtemps, est le mal de l’Etat du Mali. A titre de rappel, le mouvement démocratique a combattu le président Moussa Traoré parce qu’il était un dictateur. C’est au nom de l’Etat de Droit qu’on a fait chuter Moussa Traoré mais, force est de constater que depuis l’avènement de cette démocratie les maliens sont toujours épris de justice, regrette-t-il. En lieu et place de la justice, ils ont focalisé toutes sur les élections, affirme-t-il. Pire, l’Assemblée nationale, là où les lois sont votées, ne veut pas entendre parler de loi, déplore Me Bathily.

Avant d’appeler les Maliens à s’inspirer des autres pays pour se lever ensemble contre la corruption, Me Bathily a attiré l’attention de l’opinion sur les dossiers qu’il a introduits à la justice depuis qu’il était ministre. A l’en croire, il a introduit 273 dossiers à la Cour d’appel de Bamako qui n’ont jamais fait échos. Ces dossiers, dit-il, ont une valeur d’environ deux mille milliards.

Me Bathily demande aux juges de prendre tous les dossiers en général et particulièrement ceux des rapports du Vérificateur général. Et cela, depuis la création de ce bureau.

Parlant des récentes arrestations, Me Bathily s’indigne d’apprendre que des groupements sont en train de négocier afin que rien ne soit fait à leurs camarades épinglés par la justice pour détournement de deniers publics. Pour lui, s’ils sont aussi fiers de leurs camarades à de tels actes, qu’ils viennent l’exprimer publiquement.

Nous devons faire bloc à ces groupements qui soutiennent les corrompus tout en les combattant, propose-t-il. Que les juges sachent qu’ils ont de soutien, conclue-t-il.

Oumar SANOGO

Lire aussi

SANTE : Les hôpitaux de Bamako et de Kati en grève de dix jours à partir de ce matin...

Afin d’avoir des meilleures conditions de travail, de doter les hôpitaux de Bamako et de Kati d’appareils adéquats...

JOURNEE MONDIALE DE LA CREATIVITE ET DE L’INNOVATION : Au service du développement durable...

La Journée mondiale de la créativité et de l’innovation est célébrée chaque année le 21 avril. En 2021, les...

REGULATION DU SECTEUR DES MOTOS TAXIS : Le délai de grâce prend fin le 30 avril...

Si l’activité permet de lutter contre le chômage des jeunes, force est d’admettre que les conducteurs de ces engin...

COTE D’IVOIRE : Trois assaillants tués dans l’attaque d’une base militaire...

La base militaire de N’dotré, dans la commune d’Abobo à Abidjan, a été attaquée la nuit dernière, par ...