SUITE A L’EMBUSCADE CONTRE LES FAMA A TESSIT (GAO) : Le ministre Mossa Ag Attaher exhorte à « plus d’engagement sécuritaire pour arrêter l’hémorragie ».

Selon le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, l’attaque meurtrière contre les FAMA à Tessit, survenue le 15 mars dernier, interpelle à tous les niveaux. A ses dires, il faut plus d’engagement dans la résolution des difficultés sécuritaires.

Se réjouissant de la bonne tenue du tournoi sportif, pour la paix et la cohésion sociale, tenu du 5 au 12 mars à Gao sans aucun incident sécuritaire, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher s’est prononcé sur l’attaque terroriste survenue le 15 mars à Tessit. Soit trois jours après cette grande rencontre de la jeunesse malienne dans la cité des Askia.

S’inclinant sur la mémoire des soldats maliens tués dans cette attaque, le ministre Ag Attaher reconnait que l’insécurité est une réalité au Mali de nos jours.  « Il est clair qu’il y a des zones, jusqu’à preuve du contraire, sur le territoire national, qui constituent des réels problèmes d’insécurité. Tessit est dans ce qu’on appelle «la zone des trois frontières».

C’est la zone la plus redoutable actuellement où les groupes armés terroristes sont les plus mobiles. Cette embuscade contre les FAMa nous interpelle tous. Cela veut dire qu’il y a encore du travail à faire à tous les niveaux. Je pense que c’est aussi cela le défi du gouvernement de transition. C’est de s’engager résolument dans la résolution de ces difficultés sécuritaires qui font des victimes », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « Il faut y aller vite et chercher à arrêter cette héDes terroristes opérant au centre du pays (image d’archives) Le chef de l’EIGS, Adnan Abou Walid Sahraoui morragie. C’est quand même énorme comme perte en vie humaine. Je pense que nous vivons une situation dont tout le monde est conscient et qui ne peut pas se régler automatiquement. La lutte contre le terrorisme est engagée depuis des années. Il y a des résultats, mais la question n’est pas réglée ».

Rappelons que 33 soldats maliens ont péri dans cette attaque contre les FAMa à Tessit (Cercle d’Asongo). Toutefois, il faut souligner qu’une vingtaine de terroristes a été également mis hors de combat par l’armée malienne. Barkhane admet avoir aussi neutralisé des dizaines d’assaillants au lendemain de cette attaque meurtrière contre les FAMa dans la même zone. Aussi, convient-il de rappeler que cette incursion terroriste a été revendiquée par l’Etat islamique (EI) l’une des principales organisations terroristes la plus menaçante au Sahel.

Et la zone dans laquelle elle est survenue est la plus dangereuse, comme souligné par le ministre Mossa Ag Attaher, en raison de la présence de plusieurs narcoterroristes. D’où l’urgence pour les forces armées de la région d’intensifier les opérations conjointes tout en mettant en avant le renseignement et une collaboration empreinte de confiance avec la population locale.

Source : L’Indépendant

Lire aussi

Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...

Mali : 136 exploitants des mines illégaux interpellés...

Les autorités maliennes ont arrêté 136 personnes exerçant illégalement dans les mines. Ils sont désormais à la di...