Tchad: pour avoir enfreint les mesures contre le Covid-19, une jeune homme trouve la mort

Une personne a trouvé la mort tandis que deux autres ont été grièvement blessés, hier 2 avril, pour ne pas avoir respecté les mesures prises par le gouvernement afin de lutter contre la propagation du coronavirus.

Quatre personnes dont une femme et un enfant âgé de cinq ans se dirigeaient vers Gounou Gaya dans le département de la Kabia, en provenance de Bongor, tous à bord d’une moto.

Ils ont été interceptés par des gardes nomades à un poste de contrôle. Au lieu d’obtempérer, ils ont préféré fuir. C’est ainsi que les agents se lancent à leur poursuite.

Arrivés à l’entrée du pont locataire à Fianga, les agents des forces de défense et de sécurité ont été obligés de tirer à balle réelle.

La balle tirée à atteint le dos de la victime, avant de ressortir par le ventre.

Transporté au centre de santé de Ham, le jeune Bello Lawane à succombé quelques heures plus tard, suite à sa blessure.

Haminou Ousmane et l’enfant de cinq ans ont été grièvement blessés et transportés à l’hôpital provincial de Bongor pour des soins appropriés. La femme quant à elle est sortie indemne.

Les autorités compétentes du Mayo Kebbi Est ont ordonné l’inhumation du jeune Bello Lawane à Gounou Gaya, sa ville natale.

Alwihda Info 

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...