Tchad: un ancien Premier ministre interpellé après une plainte pour escroquerie

Le secrétaire général de la présidence et ancien Premier ministre Kalzeubet Payimi Deubet a passé sa première nuit en garde à vue. Il a été interpellé dimanche matin alors qu’il s’apprêtait à se rendre à une cérémonie suite à une plainte de l’Inspection générale d’État qui l’accuse entre autres de complicité d’escroquerie et abus de fonction.

Complicité d’escroquerie, abus de fonction et tentative de détournement des deniers publics. Ce sont les charges qui ont été portées à la connaissance du ministre d’État, ministre secrétaire général de la présidence, dimanche à son arrivée à la police judiciaire.

Ce que l’inspection générale d’État reproche à Kalzeubet Payimi Deubet, c’est le paiement d’un montant de 150 millions sur 200 à titre de dédommagement à un particulier exproprié il y a bientôt dix ans dans le cadre d’un projet de construction de viaducs à Ndjamena alors qu’il n’est pas le bénéficiaire légal.

Il y a quelques semaines, une nouvelle demande de paiement du reliquat a été adressée au ministère des Finances mais le nom du bénéficiaire a changé et c’est la raison pour laquelle la présidence de la République, par la plume du même Kalzeubet Payimi Deubet, a sollicité une enquête à l’Inspection générale d’État.

Ironie du sort, c’est en cherchant à voir clair dans ces paiements que l’organe chargé de veiller au bon usage des deniers publics a décidé de porter plainte contre le secrétaire général de la présidence.

Rfi

Lire aussi

Mali : Rencontre de clarification : A Pau comme à Canossa ?...

La grande rencontre de clarification entre le président français et ses homologues du Sahel, initialement prévue ce d...

Le Niger en deuil rend hommage à ses soldats tués à Inates...

Plongé dans un deuil de trois jours, le Niger rendait hommage vendredi aux 71 soldats tués à Inates dans la pire atta...

Mali : On négocie discrètement avec des terroristes....

Comme dans d’autres pays sahéliens, les attaques de groupes armés contre les forces de sécurité se multiplien...

En 2020, les compagnies aériennes africaines perdront collectivement 200 millions USD (IATA)...

L’année 2020 s’annonce peu reluisante pour les compagnies aériennes africaines. C’est ce qui ressort des project...