Tchad: vague de colère contre le président du Parlement après la mort d’un jeune

 La justice a annoncé mardi 6 novembre les interpellations de quatre membres de la sécurité du président de l’Assemblée nationale. Elles font suite à la mort d’un jeune conducteur de moto-taxi lundi dernier à cause de tirs provenant de l’escorte du président du Parlement.

À l’ouverture des travaux de la session budgétaire ce mercredi, le président du Parlement est revenu sur l’incident expliquant que la balle qui a atteint le jeune Bonheur Matebaye avait été tirée en l’air mais a ricoché sur un poteau électrique avant d’atteindre la victime.

Tout en dénonçant une instrumentalisation de l’affaire, le président de l’Assemblée nationale invite les députés à être prudents en raison des manifestations de colère observées sur les réseaux sociaux.

Cette sortie a embrasé à nouveau la Toile qui se déchaîne depuis lundi contre la deuxième personnalité de la République.

Pour le musicien N2A, à l’origine d’une marche silencieuse partie du lieu de l’incident au domicile du défunt mardi après-midi, c’est l’indifférence des autorités qui énerve : « Si c’était des autorités qui respectaient leur peuple, dès lors que l’accident a eu lieu, ils doivent se manifester, faire des déclarations dans les médias, pour faire comprendre à la population qui c’est vraiment un accident qui est arrivé. Il a fallu qu’il y ait des réactions des jeunes sur la toile pour pousser le président de l’Assemblée à réagir, qui est le premier responsable de cette situation. Moi je pense qu’il y a un mépris. Cette fois-ci, la jeunesse ne se laissera pas faire. »

Le Parlement qui dit être en contact avec la famille du défunt indique que son silence s’explique plutôt par un respect de sa mémoire.

Ce mercredi en journée, le procureur a annoncé avoir fait interpeller quatre membres de la protection du président du Parlement et invite ceux qui ont à se plaindre à privilégier la voie judiciaire.

Rfi

Lire aussi

Modele-Mali-societe-civil-election

Mise en place d’AIGE au Mali : des organisations de la société civile tirent la sonnette d’ar...

Les responsables de la Mission d’observation des élections au Mali étaient face à la presse. Objectif: inviter les ...
Mossadeck Bally President CNPM Mali

Mali : Mossadeck Bally est élu Président du CNPM pour un mandat de 5 ans...

Mossadeck Bally, PDG de Azalaï Hôtels est élu président du Conseil national du patronat malien le 1er octobre dernie...

PRÉSIDENCE DU PATRONAT DU MALI : Vers une désignation consensuelle du PDG du Groupe  AZALAÏ, Mo...

Dirigé par une administration provisoire, depuis six mois, sur fonds de crise consécutive à l’élection d’un nouv...

CONSEIL NATIONAL DU PATRON: Qui veut agiter les vieux démons ?...

Le Conseil national du patronat Malien sort de la crise. Mais, visible- ment, cela ne semble pas être du goût de tout ...