Tombouctou: colère de la population contre la « vente illicite » d’un espace sportif

Les jeunes de Tombouctou ont retiré hier les piquets de construction implantés sur l’espace sportif de Madadougou à Tombouctou , après un regroupement sur les lieux . Ils dénoncent  « la vente illicite» de l’epsape.

 

Des jeunes sportifs, des amateurs et responsables du sport ainsi que des femmes ont tenu hier, une assemblée sur le terrain de football de Madougou, situé au Nord-Ouest de la ville. Les manifestants protestent contre « la vente illicite » du périmètre.  Ces espaces de quatre hectares sont réservées aux activités sportives depuis belle lurette.

Sur initiative du cadre de concertation des jeunes du quartier Abaradjou, la jeunesse de la « cité des 333 saints », a retiré les piquets implantés sur le terrain. Oumar Baraka, membre du cadre de concertation « nous sommes opposés à la vente illicite des espaces de la jeunesse. Personne ne va construire sur ce terrain », a –t-il laissé entendre d’une voix revoltante.

Selon lui, «Il y’a trois nuits de cela, des individus ont installé leurs briques pour se préparer à construire. Si on les laisse faire, c’est fini pour le sport dans ce quartier », poursuit-il.

Sur son compte Facebook, il denonce l’installation « clandestin » des piquets.

Les manifestants ont proféré des menaces à l’endroit de toute personne qui tentera de remettre les piquets détruits.

Joint au télephone, le maire de la commune urbaine de Tombouctou,  Aboubacrine Cissé, nie totalement la vente de des endroits. « Le terrain n’a été vendu à personne. Il est, et reste toujours un espace sportif . »

Le maire regrette cependant , l’installation des signaux de construction sur l’espace public. Selon lui, « l’acte est attribué à des saboteurs qui seront traduits devant la justice », rassure Aboubacrine cissé.

En attendant, la jeunesse de Tombouctou surveille de près l’espace public pour empêcher la réimplantation des signaux de construction.

 

Mohamed Salaha

Lire aussi

DIRECT Mali : 4 morts et plusieurs blessés à Tombouctou...

Des tirs ont provoqué plusieurs blessés dans la ville de Tombouctou lors d’un rassemblement de jeunes de la vill...

Mali : Bilal Ag Achérif aux chefs d’Etat de la CEDEAO : « Il y a plus urgent que Kidal !»...

Est-ce une fixation ou une véritable volonté de s’impliquer dans la résolution de la crise que notre pays traverse ...

Mali : l’armée française va utiliser des drones armés...

Ces drones conduisaient jusqu’à présent des missions de renseignement et de surveillance au-dessus du Sahel afin de ...

Mali : On se plaint de l’état de nos routes, et le directeur national des routes bitume sa rue !...

Le pays tout entier est en ébullition à cause de l’état de nos routes. De Kayes à Ménaka, on conteste et on prote...