Mali: un homme s’est brûlé vif à suite à l’interpellation de son fils par la gendarmerie

Mali, homme brûlé vif,

Mantenin Fofana s’est brûlé vif à la gendarmerie de Winzinbougou parce que son premier garçon y était convoqué. Mantenin  Fofana un homme de 42 ans décorateur de métier, marié à deux femmes et père de huit enfants  a  décidé  de mettre fin à sa vie comme suit.

Autoritaire né dans un quartier  populaire,  Dieu lui a donné  la chance d’avoir une maison à Winzinbougou. Il a toujours dit à ses femmes et enfants que pour rien au monde  qu’il n’ira  à la police ni à la gendarmerie et que celui de ses enfants qui fera pareil, assistera à ses funérailles. Ce propos sincèrement a été  anticipé par son destin.

Suite à une altercation  entre son premier garçon  bachelier avec une voisine du quartier à Mamarybougou, son fils  a été interpellé à la gendarmerie de Winzinbougou. Mantenin ayant déjà averti son fils qui était à sa deuxième interpellation, n’a vraiment pas pu  se retenir. C’était comme il l’avait prédit.

Le jeudi 17 juillet 2019, Soudain, dans la cour de la gendarmerie avant que les gens ne sachent ce qui se passe, le polygame a préféré la mort en se versant de l’essence dessus puis s’enflammer avec une allumette. Un gendarme l’ayant vu en feu à couru vers lui en essayant d’éteindre le feu. Il est parvenu mais malheureusement l’objectif de Mantenin a été atteint car il est suffisamment brûlé. Évacué au chu Gabriel Touré, Mantenin ne dépassera pas quelques heures en vie. Le gendarme qui a volé à son secours pour éteindre le feu a  été grièvement blessé.

La seule question qui demeure sans réponse est la suivante : Est-ce qu’en réalité c’est la seule raison pour laquelle il s’est donné la mort ?

 

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...