Urgent : La CMA confirme sa participation au démarrage du MOC à Gao

czb26omweaa4oy7

La Coordination des mouvements de l’azawad (CMA) a annoncé que ses combattants prendront part au démarrage du MOC, le Mécanisme Opérationnel Conjoint, un pilier important de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. « La CMA tient à préciser qu’elle participera à  cette importante et concrète étape de la mise en œuvre des Patrouilles Mixtes et assure que ses combattants devant participer à ce bataillon sont actuellement regroupés dans deux points (Ber et Kidal) et rejoindront Gao dans les jours à venir », a annoncé la CMA dans un communiqué de presse parevenu à notre redaction ce vendredi soir. Depuis quelques jours, le gouvernement malien et son allié, la plate-forme ont déjà mobilisé de troupes à Gao pour démarrer le MOC mais ceux de la CMA se faisaient attendre.  « Le retard accusé n’est nullement imputable à une réticence quelconque, il s’explique par des réglages sécuritaire et logistique qui ont été effectués en collaboration avec la Minusma pour assurer un transfert sécurisé des combattants de leurs points de regroupement vers Gao », peut-on lire dans le même communiqué signé par Almou AG Mohamed, un des porte-paroles des ex-rebelles.

Le Mécanisme Opérationnel Conjoint doit commencer la semaine à Gao avec 200 hommes de chaque partie (gouvernement malien, Plate-forme et CMA) dans la région de Gao (phase pilote) pour assurer des patrouilles mixtes de sécurisation de cette région. Kidal et Tombouctou devront suivre dans les mois à venir.

Nordsud

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...