Urgent Mali: La COFOP version Housseini Amion Guindo décide de participer au Dialogue National Inclusif

Sans la Ligue démocratique pour le changement de Moussa Sinko Coulibaly et le SADI de Oumar Mariko, la Conférence des Présidents de la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP), a décidé de prendre part au dialogue national inclusif

Après avoir annoncé il y a quelques mois qu’elle ne particratie pas au Dialogue politique du premier ministre Boubou Cissé, la Conférence des Présidents de la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) menée par Housseini Amion Guindo et quelques associations affiliés s’est réunie, ce jour mardi 08 octobre 2019 à son Siège avec son ordre du jour l’examen des Termes de Références (TDR) validés du Dialogue National Inclusif.

La Conférence des Présidents de la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) signataire de l’Accord Politique de Gouvernance, après une analyse minutieuse des termes de références validés du Dialogue National Inclusif décide de sa participation audit Dialogue.

Par conséquent, la Conférence des Présidents de la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) invite l’ensemble de ses militants et sympathisants de l’intérieur comme de l’extérieur à une participation active au Dialogue dans un esprit d’équipe et de cohésion qui a toujours caractérisé la COFOP.

Compte tenu de la situation préoccupante de notre pays, la Conférence des Présidents de la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) lance un appel à toutes les maliennes et à tous les maliens pour une participation effective à cette importante assise nationale.

La Conférence des Présidents de la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) sait compter sur l’engagement militant et patriotique de toutes et de tous.

Il faut rappeler que depuis le mois de mai dernier, la Ligue démocratique pour le changement de Moussa Sinko Coulibaly et le Sadi de Oumar Mariko ont quitté la COFOP. Sinko et Mariko n’ont pas voulu s’associer au « contrat politique » entre le gouvernement de Boubou Cissé et certains opposants migrateurs.

Lire aussi

Mali, violations droits humain, fama,gatia,

Mali : à Douentza, « les corps sans vie des peuls sont abandonnés comme ceux des vaches en saiso...

La scène est irréaliste. À trois kilomètres du poste de l’armée malienne, à l’entrée de la ville de Douentza ...
Banamba djihadiste attaque

Burkina : ce que l’on sait de l’information sur la mort de Djafar Dicko, le chef de Ansaroul isl...

Le chef de Ansaroul Islam, la branche Burkinabè de JNIM, Djafar Dicko serait mort dans un raid le 1er octobre dernier a...

Lutte anti-corruption au Mali : les dossiers de l’avion du président IBK et les équipements mili...

Amadou Baïba Kouma, Sidi Mohamed Kagnassi, Mme Boiré Fily Sissoko ancienne ministre des Finances … et Moustapha Ben ...

Accord d’Alger-opérations militaires : IBK face à ses paroles !...

L’homme avait habitué les Maliens à pointer du doigt les autres, accusant ses prédécesseurs de tous les péchés d...