VISITE DE TERRAIN : Le Ministre de l’Agriculture, l’Elevage et de la Pêche sur le chantier du seuil de Bogola !

Le mardi 23 février 2021, le Ministre de l’Agriculture, l’Elevage et de la Pêche, Mohamed Ould Mahmoud, accompagné d’une forte délégation, s’est rendu à Bogola,  dans la commune de Dialakoroba, cercle de Kati pour la visite du seuil d’épandage à travers le  Projet de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire au mali (PRIA – MALI).

Ce projet est le  Fruit du partenariat dynamique entre le gouvernement de la république du mali  et la banque islamique de développement (BID). Ledit projet a pour but de « minimiser les impacts des sècheresses et de la famine qui dévastent les populations et qui entravent les progrèséconomiques et sociaux émanantd’unedécennie de croissance économique positive ».

Selon leCoordinateur PRIA MALI, Dr. Kanouté Mody, il contribuera, plus particulièrement, à assoir les bases d’un mécanisme de financement durable pour le règlement des déficits alimentaires et fourragers ; protéger les moyens de subsistance des ménages les plus vulnérables, et renforcer la résilience des pasteurs, agriculteurs, agropasteurs et pêcheurs.

Quant à Mme Coulibaly Aminatou Coulibaly, porte-parole des bénéficiaires, et Yacouba Diarra, porte-parole du chef de village de Bogola, tous contents, ils ont évoqué leurs difficultés au Ministre afin de les aider à avoir de l’eau pour empêcher l’exode des enfants de Bogola.

« Avec cette retenue  d’eau, le riz sera au rendez-vous  l’hivernage prochain, tandis que le maraicher s’apprête à approvisionner nos ménagères en légumes, la berge abreuve les animaux, le pêcheur veille sur l’étang-piscicole, au même moment la faune  et la flore sont en recréation  et le motocycliste roule sans freinage à l’entrée du village », a affirmé Mamadou Samaké, Maire de Bogola.

Le ministre de l’Agriculture a expliqué les raisons de sa présence à Bogola : « C’est une visite de chantier, comme vous le saviez tous dans le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, les aménagements de proximité sont d’une très grande importance pour la résilience concernant la sécurité alimentaire. Donc, je suis venu voir ses joyeux ouvrages qui peuvent servir toute une commune, toute une communauté par rapport à plusieurs séries d’activités de l’agriculture de l’élevage et de la pêche. Et ça c’est des genres d’aménagement dans laquelle nous sommes en train d’accroitre pour essayer de renforcer la résilience au niveau local. Parce que tant qu’on fait cela, on peut monter au niveau national avec une masse crédible de populations et d’acteurs qui sont résilients vis à vis  de la sécurité alimentaire. »

Bintou Diawara

Lire aussi

CONSEIL NATIONAL DU PATRON: Qui veut agiter les vieux démons ?...

Le Conseil national du patronat Malien sort de la crise. Mais, visible- ment, cela ne semble pas être du goût de tout ...

Burkina Faso : 11 soldats tués dans l’attaque contre un convoi de ravitaillement dans le Sahe...

Onze soldats burkinabè ont été tués dans l’attaque qui visé, lundi, un convoi de ravitaillement escorté par ...

Moussa Ag Acharatoumane : «Le Premier ministre par intérim aurait dû profiter de cette tribune po...

Moussa Ag Acharatoumane, secrétaire général du Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) est un acteur clé aussi b...

Crise Mali-Côte d’Ivoire: Ibrahima Diawara, président de Maliens Tout Court appelle à l’a...

Je suis Malien, je suis fier de l’être! Je suis un Malien tout court qui défendra de toutes ses forces son pays et l...