Zimbabwe: un compromis trouvé pour enterrer Mugabe

L’ancien président du Zimbabwe, Robert Mugabe, sera finalement enterré au cimetière des héros nationaux d’Acre à Harare.

Cette décision a été prise après de longues discussions avec la famille de l’illustre disparu. Le porte-parole de la famille et neveu de l’ancien président, Leo Mugabe précise tout de même que la date de l’enterrement reste à déterminer.

Bien avant qu’il ne soit porté en terre, une cérémonie publique aura lieu dimanche au cimetière national de Harare, suivie d’une cérémonie dans le village natal de M. Mugabe. Robert Mugabe est décédé à 95 ans la semaine dernière alors qu’il était soigné à Singapour.

Son corps est maintenant exposé à la Nation au stade de football Rufaro, dans la capitale. Leo Mugabe a déclaré vendredi à la BBC qu’il y aurait une cérémonie publique à Harare dimanche.

Il a déclaré que le corps de Robert Mugabe retournerait ensuite dans son village natal de Kutama, où les chefs de clan et la famille seraient autorisés à organiser leurs propres cérémonies.

Ce n’est qu’à une date ultérieure – un autre dimanche qui reste à déterminer – qu’il sera finalement enterré au monument des héros nationaux d’Acre à Harare, a ajouté Leo Mugabe.

Cependant, il n’est pas clair si tous les membres de la famille sont d’accord avec Leo Mugabe. La famille s’était déjà dite choquée de ne pas avoir été consultée par le gouvernement au sujet des arrangements funéraires.

Le Président Emmerson Mnangagwa avait indiqué que M. Mugabe était un héros national qui devait être enterré au monument national des leaders de l’indépendance. La famille de M. Mugabe semble n’avoir pas digéré son éviction du pouvoir par son ancien allié, M. Mnangagwa, il y a deux ans.

Robert Mugabe s’est séparé de M. Mnangagwa en 2017, dans ce que beaucoup croyaient être un moyen de préparer sa femme, Grace Mugabe, à lui succéder.

Lire aussi

MALI : Des experts de l’ONU demandent l’abandon des poursuites engagées contre un journaliste e...

Des experts de l’ONU ont déclaré aujourd’hui qu’ils étaient alarmés par le maintien en détention d’un journ...

MALI : 22 administrateurs civils sur 131 physiquement présents à leur poste au nord du pays...

Dans le dernier rapport des Nations Unies, parlant du rétablissement de la présence et de l’autorité́ de l’État...

MALI : Les FAMa neutralisent à nouveau des assaillants à Ansongo...

L’Armée malienne a de nouveau mis en déroute des éléments d’un groupe armé terroriste, précisent des sources m...

LUTTE ANTITERRORISTE: La Force G5-Sahel dénonce les «allégations d’exactions» imputées à...

Dans un communiqué publié ce jeudi 8 avril 2021, la Force conjointe du G5 Sahel dément des « rumeurs sur les réseau...